carnet de route

compte-rendu du 22 eme rallye 1000 les baléares

29 eme Degommage de printemps 2019

compte-rendu sortie st valentin 2019

  

     Dimanche 24 Février 2019 

     Sortie Saint Valentin 

    Nous voici tous au rendez-vous ce matin au Val de Sibourg pour un petit déjeuner avant le départ d'un petit périple de 100km. Pour notre 7ème sortie Saint  Valentin, direction la " Ferme auberge LE MAS DES VERTES RIVES" à Chateauneuf de Gadagne.

  Nous avons eu le plaisir d'avoir la visite du correspondant de LA PROVENCE venu faire un petit article et une photo du groupe pour la page locale.

 Nous voici en route en 2 groupes, le premier avec Michel et le deuxième avec Christian.

 Le parcours très agréable et sans circulation se déroule parfaitement , personne de perdu, pas de panne.

 Arrive le premier arrêt  sur un parking à l'Isle sur Sorgues que nous ratons! Pas de panique on fait demi tour et on s'arrête au bon endroit pour un petit moment de détente.

 Nous arrivons enfin à la ferme auberge, où là nous attend un apéritif  campagnard offert , avec tout ce qu'il faut ( avec des toasts cochonailles ) dehors, le soleil est là , il fait un temps magnifique !

 Nous passons alors à table pour le gros du repas " cochonaille " ! Un régal rien qu'avec des produits du terroir.

  Quelqu'un de bien intentionné a eu la délicatesse de mettre une chaise haute pour la petite femme du Président !!!

  Le café servi nous avons encore profité du soleil sur la grande terrasse de la ferme, pendant que quelques équipages en profitaient pour faire quelques achats (confiture , miel , conserve et boissons et tout ca BIO).

 Nous repartons vers Châteauneuf  de Gadagne, pour le retour vers Cabanne, Orgon où comme à l'habitude , nous nous arrêtons  pour nous dire au revoir, autour d'un pot de l'amitié mais là oh ! surprise !!! Michel a oublié les boissons dans le garage au moment du départ!!!

Tant pis on se rattrapera la prochaine fois.

 Voilà encore une bonne journée de passée tous ensembles avec un temps merveilleux! Ce qui ne gate rien.

  § Marie-Jo § 

 §§§clique sur le lien des  photos en  bas de la page !!!

    

 

 

  

 

 

    

  20190228 115842

https://drive.google.com/drive/folders/1Lem99SlPBOzySWcb3YPLSWkRGhbq-Aqe?usp=sharing    photo gisele 

rallyes glisse et hivernal 2.02.19 et 03.02.19

     Départ étape liaison rdv à 7h30 à la cabane à bambou pour un café viennoiserie sous une pluie battante qui nous présagera une étape pluivieuse jusqu'au repas à St Sernin où nous nous retrouvons tous. Je fais équipe avec Daniel en 205 GTI en tant que co-pilote car j'ai un très mauvais souvenir de glissade  avec ma fiat 127 quand j'étais jeune .

   Après le dejeuner nous faisons quelques kilométres pour débuter le rallye glisse  Ardèche Burzet en ouverture du Monté Carlo Historique; pour notre rallye c'est à ce moment précis " que les choses sérieuses commencent " 15ème rallye glisse 2019 direction le Burzet départ  " place de la gare  " Lalevade .

  Nous arrivons après kilomètres au village de Meyras pour l'ascension du Burzet, dès les premiers virages la neige tant attendue est bien là, il neige abondamment et déjà l'écart se creuse, un premier groupe se forme et le deuxième groupe peine,  deux voitures sont en difficulté la mini et la dauphine avec des problèmes d'essuie glace et l'inévitable se produisa  la mini se tanque dans la neige, impossible de sortir de là , la 205 donc  Daniel et moi essayons de la contourner pour ne pas s'arrêter dans la montée mais on n'y arrive pas, pas asssez d'élan on est à l'arrêt et là tamponnage avec la mini plus peur que de mal les voitures ne sont pas abîmees. La 205 redémarre en seconde avec de vieux morceaux de moquette sous les roues, avec l'aide d'Alain sous une neige battante et un vent glacial! La mini sera  sortie de ce mauvais pas grâce aux 4x4 merci aux " sauveteurs de la glisse " . Un peu plus loin la 205 de Jean Marc chaîne et devant lui la dauphine est tanquée dans la neige sur le côté , nous essayons de la sortir en tirant sur une corde en marche arrière mais " superman et wonderman pas vus !  impossible!  popeye n'a pas assez mangé d' épinard ! la passagère ne pouvait plus sortir de la voiture sa porte étant bloquée par la neige ! 

On repart avec les chaînes en laissant la dauphine car l'assistance" super héros"  aura plus de chance que nous de la sortir de la neige , après avoir sorti la mini un peu plus bas ! Et encore plus haut le chasse neige est bloqué par le premier groupe ils sont stoppés dans leur élan, il faut faire demi-tour, le chasse neige nous demande de nous serrer il faut lui faire de la place ! poussez vous je passe ! pour vous tracer la route ! 

Une fois en bas  au village, on déchaîne,  rassemblement tout le monde est là, sauf les 4x4 qui sont sollicités par un étranger tanqué aussi  dans le fossé ! On remonte par une route eneigée plus praticable plus large , Jean-Marc rechaîne, il neige toujours ! Le paysage est maqique, nous traversons une forêt de sapins eneigés à la tombée de la nuit , j'imagine les chiens de traineaux traversant cette forêt! Nous arrivons au croisement de la route de Ste Eulalie qui était fermée plus haut ! Toutes les voitures sont là sauf nos  supers héros  ! La visibilité est difficile , la nuit tombe , les essuies glaces de la dauphine sont cassés , la plupart sont gelés , mais nous arrivons tant bien que mal à St Cirgues en  Montagne  , le village est recouvert d'un manteau neigeux, les voitures sont garées non-fermées pour la plupart avec une vitesse sans frein à main ! il neige toujours l'hotelier nous offre un vin chaud bien merité !Fin de l'étape !

voici les anecdotes de nos adhérents  de cette journée mouvementée :

  " Après un excellent départ, panne de courant " batterie hs " au milieu du col en pleine neige, un étranger au club passionné par les Golf m'a gentiment prêté son booster pour que "oh  miracle " le moteur de la golf est reparti pour finir sans problème l'étape ( Jean-Claude MARINO Golf GTI Oettinger ). Demain matin des anges gardiens viendront me secourir pour la faire demarrer avec un 4x4 Toyota HDJ 80 conduit par Jacques FERROUIL avec un excellent coéquipier MIKE MARQUIS. Merci à eux. "

   "  On pensait ne pas avoir de neige ... on a été servi ! Les dépannages ont commençé dès les premiers virages.       Et même des espagnols qui ne faisaient pas parti du rallye. C'était un bonheur d'être de la partie et vivement demain ! Merci à l'organisation ..! Romain et Alain 

    "  Jamais de neige, il ne faut pas jamais le dire. Il y en a plein plein même trop aie aie ... Il faut mettre les chaînes les retirer , les mettre , c'est beau de voir les mettre bien au chaud dans la voiture. Pas vrai mon petit ... Tout cela pour la 1ère journée " Marie-Claire et Jean-Marc 

   " " Pour une première Glisse pour Eric et moi ( Magali ) c'est super , nous espérions de la neige, nous en avons eu énormement et espérions en avoir encore dimanche . Magali et Eric "

 

    " Un super trajet , dommage que certains cols nous fassent barrage, beaucoup de souvenirs et glissades " Jo et Régis . 

 

    " Un parcours un peu perturbé , à cause de la neige en abondance et une Dame arrêtée sur la route!  

       Beaucoup de neige, c'est ca le but mais là !!! On a été servi et demain on repart si on retrouve les voitures sous la neige"    Marie-Jo.

       " Le rallye . On glisse à droite. On glisse à gauche . Et au final on met le gilet jaune " Régis .

       " Les années se suivent et se ressemblent comme l'année dernière bouchon dans le col après le Burzet et vas-y on glisse !!! et merci les 4x4 pour nous sortir des congères!! Ouf tout le monde est arrivé entier à l'hôtel . Nous allons bien dormir.  Jacqueline et Richard " 

       " Froid ! Très froid ! Christian " 

       " Humide très humide je n'ai plus rien de sec ... mais super journée,, paysages magnifiques . Merci pour ces journées hivernales . Alain  " 

        " Toujours très sympa ... belle neige + ambiance ... dommage que les essuies-glace de la dauphine aient déclaré forfait !! Eliane et Roland " .

         " Comme d'habitude super ambiance cette fois un peu d'émotion on voulait un peu de neige . Nous avons  été  servis . Super ! Josette et Lucien.

 " La balade a été plutôt mouvementée, la pluie, la neige , petits problèmes de dérapage , nous sommes arrivés à destination un grand merci à nos sauveteurs , paysages féeriques " Jeanine .

  

      Dimanche rallye hivernal :

     Ce matin là , après un copieux petit déjeuner , nos pilotes s'attaquent à la neige qui a enseveli le parking et les voitures pour notre départ (  retardé) , nous attendions le chasse neige pour emprunter la seule route ouverte , car l 'itinéraire des cols était fermé ! Nos pilotes étant congelés, quelques uns se réchauffent à la cheminée avant le départ ! A la sortie du village nous saluons les courageux habitants devant les conditions difficiles d'eneigement au pied de leur porte! La route est dégagée mais verglacée !!! Prudence à part peut être Christian qui s'amuse avec le frein à main ! L' étape se termine sans difficulté dans les cévennes très ventées et l'étape retour également.

       Merci à  Alain, Romain, Jacques et Mike  pour les dépannages ,  à Régis , à notre hôtelier , et au bureau!

       Nous étions 15 voitures !

        GIGI  

  https://drive.google.com/drive/folders/1kgNXrxeLtGQH31vANeeBG8_r_NnwHmjA?usp=sharing  photos régis 

  https://drive.google.com/drive/folders/1dc7NvuaTC6dsNLHjHmTmRk3HHBrSnPaH?usp=sharing photos marie-claire et jean marc 

https://drive.google.com/drive/folders/18Wt-GYnuLf8uUQ7X0MMZv1ZiS1bw8QLm?usp=sharing photos gisèle 

Rallye repas gibier 2018

  Carnet de route  : rallye fin de saison 

     Ce matin une poule faisane nous accueille dans l'entrée du lotissement du val de Sibourg l'air surpris avant de disparaitre dans la pinède ,"  attention aux chasseurs belle cocotte " . 

    Le départ se fait en deux groupes après le traditionnel café viennoiseries, bienvenue aux nouveaux et futurs adhérents , aux petits enfants (vacances de la toussaint) .

   Nous formons avec ma soeur un équipage  féminin et bla bla ! je perds le fil du road book et loupe l'entrée " ne pas manquer "  de la n 113 en Arles , la belle mustang devant nous également ! nous sommes suivies de près ! Nous sommes dans la mauvaise direction sur la n 113, nous sortons à la première sortie et un petit tour après on prend la bonne entrée !  

   Quelques kms plus loin nous retrouvons le 2ème groupe à la bif  étangs de vaccares, direction Albaron , la camargue est belle , sauvage , les roseaux bruissent dans le vent sous un ciel nuageux . Puis  pause arrêt 10mn , notre amie Aliette chute dans les fils barbelés et se fait très mal § bon rétablissement § Les chiens de chasse marquent l'arrêt , on remonte dans les voitures et je crie par la  fenêtre " nous ne sommes pas des biches " ni de poule faisane hihi !  nous repartons sous le regard bienveillant des chasseurs ! 

   Après quelques " bif  et radar tronçon"  ! nous arrivons rapidement à Cabanes de Cambon ,  nous nous engageons avec prudence sur le chemin de la Manade des Baumelles , pour ne pas effrayer les chevaux ou les taureaux  nous retrouvons la Table de Baumelles  pour un accueil chaleureux, avec une cuisine traditionnelle,  des cuissots de sanglier cuisent à la ficelle dans le cheminée ! miam ! Nous savourons ce repas gibier en terminant sur une note de musique gitane! 

  Nous reprenons nos autos pour le retour sous une pluie battante , nous faisons la boucle par Fourques et rdv sur le parking du Golf de St Martin de Crau pour le pot de l'amitié mais nous avons chanté sous la pluie en souhaitant une bonne continuation à Liliane et Yves pour leur déménagement dans l'Aude !  Fin de saison !  merci à tous ! et rdv à l'assemblée générale.   Gisèle 

   nous avons parcouru 164 km

    https://drive.google.com/drive/folders/1P6aWxqLsp0DH_SZZPbOCLnJH5DVPi4bH?usp=sharing photos de gisèle 

 

  

   

 

  

     

    

carnet de route du 21 ème Rallye 1000 2018

 

         RALLYE  3 JOURS 

       Vendredi    :  

             Départ du parking de Raphèle les Arles après le traditionnel café viennoiserie , je fais équipe avec mon fils Olivier . Nous partons ce matin en deux groupes.

                     1ere étape  en direction de Bellegarde pour retrouver Alain et Marie-Claude bienvenue , puis cap sur le Gardon par Redessan , nous traversons cette rivière sur le jolie pont de Collias, en route pour Uzès , ca roule bien malgré le feu  à ST Gervazy ! On se retrouve tous à la pause arrêt 10mn. Départ pour le resto Auberge du Peyre à St Pierre St Jean en Ardèche , puis une petite étape cet après midi pour une visite guidée à Langogne du Musée de la filature des Calquières avec une exceptionnelle machine anglaise la " mule jenny " des environs 1850 des " temps modernes " à force hydraulique, qui  marchait  jour et nuit (   poussée et tirée  à la force des bras des  femmes et des enfants également  !  On redemarre pour faire le plein avant l'hôtel car nous nous éloignons de la civilisation , les stations  seront de plus en plus rares ! Arrivée aux Parfums des Bois (notre hôtel pour les deux nuits)à St Cirques  en Montagne, avec  ce divin parfum de cèpes, en omelette au  menu du soir !!! Fin de l'étape .

 

             Voici deux petites anecdotes de cette journée recueillies au diner :

     "  Merci pour le cinéma dynamique , nous avons tous rendu notre déjeuner . En plus Françoise a piétiné le camenbert que la serveuse avait laissé tomber , bonjour l'odeur!  ALain nous a fait une crise pour faire monter Françoise dans la voiture pour le parcours de l'après midi ( toujours l'odeur ) je me répète je suis ivre de joie !!! et de virages!

      "  Aujourd'hui j'ai changé mon menu de midi ( boeuf ) et j'ai eu à  ma grande joie une omelette aux cèpes .Et ce soir ( vendredi ) il y a une omelette aux cèpes ah ahah ... Les premiers effets se font sentir , c'est pourquoi j'ai mal écrit " 

  merci à vous !

      Samedi :    suite des anecdotes  du  jour  recueillies toujours le soir au diner :

 

       " gourmandise  du soir , Fernand se délecte de miel à la petite cuillère , ce matin arrêt surprise en attendant que ces dames  les vâches traversent la route pour aller dans le pré !! !  quelques km plus loin , nos amis les moutons broutaient sur le parking arrêt 10mn qui était prévu ! Petit pont de fer avec un passage à la fois d'une voiture , mais pas toujours respecté visiblement  !!!  C'était juste après le passage à niveau où le train passa à vive allure, dans les gorges de l'Allier avec une vue sur les ruines d'un château  ! Concours de pêche ( sandre, omble chevalier ) au Lac du Bouchet Hte LOIRE où nous avons déjeuné, puis en route pour le Puy en Velay , petit demi tour en sortant de la ville après un pont car nous nous sommes trompés  de  direction,  doute d'Olivier devant mon hésitation et l'erreur des voitures de devant !   mais nous retrouvons le chemin du Château de Lavoute -Polignac entouré de la Loire pour une visite guidée et la rencontre du Duc de Polignac ,de son chien Benjamin avec un collier orné d'une fleur de Lys , et d'une  très charmante dame  pour retracer   toute l'histoire des chatelains ...    Retour sur  Le  Puy en Velay pour un arrêt photos de l'Eglise St Michel d'Aiguilhe sur une cheminée volcanique" 

     " Eric  a conduit toute la journée et il a des bleus aux fesses. En ce qui me concerne, nous avons traversé un troupeau de vaches , ce matin, et une d'entre elles s'est arrêtée à la hauteur de ma portière et m'a regardée d'un drôle d'oeil , elle louchait "

          " Quelle belle rencontre ce jour !!!!  Nous avons fait connaissance du Duc de Polignac et de son superbe lévrier , visite très intéressante de son château , bien guidée par une Madame DE ?? Après quelques égarés tout le  monde est bien rentré à l'hôtel , oû nous attendait comme la veille un très bon repas ! "

                 Nous nous sommes perdus dans le Puy en Velay , nous avons donc formé un sous club de 5 voitures et nous avons fait une belle balade avec notre GPS à la place  du chef Michel "       

                          " Aujourd'hui samedi visite du château de Polignac ainsi que le Duc de Polignac qui nous a accueilli avec son magnifique lévrier. Déjeuner précédemment au Lac du Bouchet mais surprise ... on a perdu le groupe et galère pour rentrer ... Magguy avait oublié le fonctionnement  du road book . Mais Françoise n'avait pas la voix de " la pétasse du GPS " , résultat ... Richard trouve le trajet retour direct et oups dans une ferme , aller retour dans le parc des vaches oû  Marguerite  a retrouvé ses copines , finalement remis sur la bonne route, rentrés à l'hôtel juste pour l'apéro !!!   Fin de l' étape.

 

      Dimanche  :    étapes retour   achats charcuteries pour les gourmands  avant le départ, quelques voitures nous  devancent pour la prochaine station essence à 30 km. On se retrouve tous au parking du centre commercial,  la Peugeot 304 s coupé de Fernand n' a pas redemarré on la pousse et vroum vroum !!! Direction Aubenas , et on  roule vers l'  arrêt 10 mn  prés du cours d'eau Ibie très sec,  nous sommes bien dans l'Ardèche Méridionnale la végétation a changé, les ponts sont submersibles mais la rivière n'est pas très haute, il y a quelques baigneurs dans des trous d'eau !  On se dirige vers   Vallon Pont d'Arc  , on  traverse seulement  la commune avec une haie de loueurs de canoë !   après quelques " RP, SORTIE tant , BIF , Autres DIRECTIONS  , puis  T.D.S.R.P  D 579 "

arrêt pause déjeuner au resto les Stalagmites à Orgnac l ' Aven oû nous ont  rejoint Joëlle et son mari . Nous sommes installés en terrasse sous la vigne vierge pour déguster une excellente joue de boeuf  à se faire " pêter la chemise " d' Alain !!! et même complétement déchirée ! Puis étape finale avec une panne à nouveau de la Peugeot au feu  VERT !!!! de Remoulins  !!! tut tut tut !!!!   et vroum vroum !!!  et ca repart jusqu' à destination ! merci à tous !    Gisèle

     Nous étions 21 voitures et nous avons parcouru env. 594 KM § §§       

     

 http://drive.google.com/drive/folders/1ssABHqOQs5FjlbvP7hqwabgqFXpgBynx?usp=sharing photos Olivier

     https://drive.google.com/open?id=1dSZftT_24pNFORUu-c5WBchDEGX7prHI photos Gisèle 

 

         

  

         

         

rallye decouverte 2018

 

 Carnet de route     http://vendredi rendez-vous sur le parking de la nationale 7 à Chateauneuf le Rouge , route mythique, pour café viennoiserie et départ du rallye , et déjà nous rencontrons ( équipage féminin avec ma soeur)une erreur du gps pour le regroupement c'est la blague du jour ! Départ sur une nationale7 très fréquentée ce matin, nous sommes vite séparées du groupe par un camion qui sort devant nous , que cela ne tienne je suis le road book avec précision , en avant mauvaise troupe , on arrive ! On quitte la RN 7 " ne pas manquer BIF sur départementale du haut var"( on rattrapera le groupe après plusieurs km ) , on traverse un joli coin de verdure au bord du lac de Carces avec une eau d'une couleur aquarelle " vert de pérylène " jusqu'au point de la pause arrêt et là il manque à l'appel Jean-Claude et Yann leur voiture est ralentie par une problème mécanique apparement , ils nous rejoindront plus tard au restaurant. Nous empruntons des routes de course de côte régionale qui rappellent de bons souvenirs aux passionnés de notre rallye. Puis pause déjeuner au restaurant " Clos Pierrepont " joli mas provencal pour un menu gastronomique bien apprécié.http://Nous repartons pour la 2ème étape du jour à travers les beaux villages perchés du pays de Fayence jusqu' à l'arrivée sur les hauteurs de Grasse avec une vue panoramique sur la ville puis la descente bordée de belles villas. Nous traversons une partie de la ville pour rejoindre notre hôtel à chateauneuf de Grasse fin de l'étape.http://samedi 3ème et 4ème étapes : départ circuit balcon de Grasse jusqu'à St Vallier pour une visite guidée de la grotte St Cézaire de Siagne, notre equipage f éminin ne l'est plus car Yann nous rejoint dans notre auto , la visite terminée retour libre sur Grasse avec quartier libre hu!hu! à nous le shopping! Grasse capitale du parfum où l'on retrouve une amie cannoise Mireille pour le déjeuner libre dans la vieille ville avec les visites de parfumeurs typiques , du musée provencal du costume et du bijou une merveille et du musée J.Honnoré Fragonard magnifique. Puis retour à l'hôtel pour un apéro bien mérité.

http://dimanche 5ème et 6ème étapes:   on libère les chambres en fanfare petite vengeance pour les noceurs de la nuit , retour par le parc régional des Préalpes d'Azur avec en ce jour dominical  nos amis  cyclistes,  arrêt  visite du village Gourdon avec une vue grandiose sur le littoral cannois et même plus , on repart sur le plateau du Caussols et cols de l'Ecre de la Moulière de la Cornille et pause déjeuner au relais de l'Artuby puis retour sur Jouques pour la fin du rallye ! encore merci à tous  !  ps    : ne pas oublier notre fou rire avec Carole   et  Marie -Jo à l'hôtel  attendant Michel qui papotait dans le resto ! ( sa clé carte était démagnétisée )               Gisèle .                         voir les photos sur le lien plus bas 

https://drive.google.com/drive/folders/16waMmD1j_ntflK74-iAWaEQalsu9vawF?usp=sharing  photos de gisèle

https://drive.google.com/drive/folders/12MwcH4Ap11alO5g9LtL9EoqTnezdOgQz?usp=sharing photos de Michel

 

 

15 e Rallye Altitude 25000

 

    Carnet de route du Rallye Altitude 25000    2018   :      

           Mardi   départ du parking St Martin de Crau après un café viennoiserie, qui était encore chaud pour les étourdis ( erreur de parking ) ! Cette fois ci je fais équipe avec Yann avec mon auto , nous roulons vers les vacances en décapotable mais pas sur l'autoroute , nous prenons des départementales après Arles,direction Aigues Mortes à travers des vignes du Gard , nous arrivons rapidement au rond point  de Palavas les Flots où l'air du grand large nous attire vers la côte de Frontignan ,Séte ;    à notre pause arrêt 10mn il manque Alain Porsche 911 (ennuis mécaniques apparement  il nous rattrapera plus tard , bienvenue ! ). Nous rejoingnons la corniche, les plages,  après la traversée du centre ville de Séte , Agde,    direction Beziers pour la pause déjeuner où nous attend un joli buffet , nous sommes installés en terrasse à l'ombre des platanes au bord  du  canal du midi   avec une écluse  . fin de l'étape. On redémarre sous une chaleur écrasante  , pour apprécier la fraîcheur des bords du canal de  l ' Orb et la vue de l'aqueduc    en  brique d'une couleur aquarelle rouge de Venise. Nous traversons de jolis villages comme Capestang et son petit pont étroit . Les touristes sont là , la circulation s'intensifie. Après la pause arrêt 10mn à Marseillette sur le parking des canards du canal ( attention ne pas louper pour nous les distraits !) nous retrouvons la cité de Carcassonne avec quelques bouchons, nous la contournons au pied des remparts puis attention ne pas manquer "camping de la cité " petit souvenir quand je me suis paumée trois ans auparavant avec la fiat spider 124 , nous sommes tous en direction de Fanjeaux petit village perché , Mirepoix , Foix , la route de l'Ariège par les départementales,  bordées de champs à perte de vue avec  panorama sur les Pyrénées teintées de   lumière du soleil couchant. Arrivée à l'hôtel les Minotiers à Mirepoix. fin de l'étape §

     Mercredi  petite étape ce matin pour une visite guidée de la rivière souterraine de Labouiche , nous garons les autos  à l'ombre des chênes pour embarquer à moins 60m sous terre par 13 ° en ce mois de juin bien chaud,sur des barques  en fer avec un sympathique guide passionné de ce site , on navigue dans cette grotte aux passages étroits entre la roche couverte  de concretions, au son du tonnerre !  quand nous touchons les bords. Retour à la sufarce pour notre fin de l étape direction St Lizier sur les chapeaux de roues  , nous sommes  les derniers à partir , l'écart se creuse ! Nous rencontrons des camping cars ! Pas de chance ! Nous traversons St Girons pour la pause déjeuner à St Lizier où le restaurant surplombe la rivière du Salat , nous savourons un repas traditionnel de la région avec manchon de canard confit , fromage du Couserans et la Croustade pour le dessert! Je préviens Michel et Yann je quitte le groupe  pour une visite surprise à mon amie qui habite tout près , je rejoindrai le groupe le soir à l'hôtel. Le rallye reprend la route pour un circuit dans la Parc des Pyrénees ariégeoises par les gorges du Ribaouto, Col d'Agnés , Tarascon sur Ariège et retour à Mirepoix hôtel les Minotiers fin de l'étape.

   Jeudi Départ ce matin pour le pays  Cathare  , nous libérons les chambres , nous roulons vers notre prochain hôtel L'Oustalet pour la pause déjeuner à Font Romeu , les paysages sont sauvages et sublimes , le Col de la Croix des morts ,des Aychelles, des Clausels et les gorges de l'Aude avec travaux ! Col de Quillane , circuit dans le Parc Régional des Pyrénees catalanes , arrivée à l' hôtel fin de l'étape et reception des chambres avant le repas !    L'étape de l'après midi est plus courte une visite est prévue au fort Mont Louis occupé par l'armée , citadelle de Vauban , une fois libérés de ce fort,quartier libre certains regarderont le match des bleus au bar de mont louis et d'autres comme notre équipage, suivent un petit groupe guidé par Sabine et Bernard au Lac artificiel avec barrage des Bouillouses à 2015 m au pied des pics Carlit et Péric, haut lieu  pour les randonnées ! retour à l'hôtel à demain  pour  les étapes suivantes !  arrêt .    

  Vendredi étape ANDORRE et CERDANYA Espagnole , par le Col de FAU, le Col  de PUYMORENS 1920 m brouillard Col le PAS DE LA CASE  un petit arrêt s'impose pour les achats traditionnels et la station essence, et direction ANDORRE LA VELLA pour un arrêt libre shopping et déjeuner , mon père et Yann nous attendront en terrasse devant un apéro . Fi n de l'étape !    On redémarre rdv en Espagne à la SEU D'URGELL pour l'étape suivante , nous passons la douane devant Christian et Sylvette stoppés pour un contrôle , il fait déjà très chaud! Il manque quelques autos au départ de cette étape , mais elles nous ratrapperont plus tard sur les hauteurs. Nous avons fait demi-tour devant une route barrée du COL DE TESES , nous repassons devant   une   station de ski " espagnole"avec au début de cette  montée  un village au nom de " ALP " qui me désoriente complétement chercher l'errreur ! Nous suivons la voiture ouvreuse car  lire le road book à l'envers  est un exercice impossible pour moi ! Nous redescendons tous vers l'ENCLAVE LLIVIA , direction Font ROMEU pour un petit arrêt au four solaire d' Odeillo . Fin de l'étape!

   Samedi  nous liberons les chambres de  l' OUSTALET étape  les gorges de la Caranca par la nationale pour une visite guidée à Villefranche de Conflent ( église, remparts , forge ) et déjeunons pour midi une assiette catalane  et une joue de porc confite aux deux poivres qui monte"  aux joues "  au " Relais de Villefranche "  fin de l' étape !

Direction route historique en terre catalane pour rejoindre notre prochain hôtel Le Régina  à Canet -Roussillon station balnéaire . Dernière soirée pour notre groupe avec au menu Gambas Bonne dégustation!

   Dimanche étapes retour nous chargeons nos voitures de nos bagages avec nos amplettes de la veille ou encore nos maillots et serviettes mouillées direction les étangs, Leucate, Narbonne , Pezenas, Etang de Thau , Meze,  pour le déjeuner avec un gros cafouillage au parking de la Capitainerie du port  , mais cela en vallait la peine   car l'emplacement et le menu du restaurant étaient un excellent choix ! Puis retour  pour la fin du Rallye ! Merci à tous §§    Gisèle.

 On a parcouru au total environ 1141 km,  plus au moins 19 cols  total cumulé 28.007 m avec 18 voitures!

https://drive.google.com/drive/folders/1Xyw0Vi4WpT_NnzIHLLgafje1VO1INhPE?usp=sharing   photos de Gisele 

  et photos de Michel https://drive.google.com/drive/folders/1OjGLnriGplUgfVCGu7gPQ9EEwgs2eAFC?usp=sharing   

https://drive.google.com/drive/folders/1WIgKo4TZWXI7XjR5-GvyxdtaCXd9NNzg?usp=sharing photos suite de Michel 

     https://drive.google.com/drive/folders/1jIAiKa8RUFOkHXXlcBgNXug9hdpMsrj1?usp=sharing     fin michel

14ème 1ère GLISSE 2018

0               

 

COMPTE RENDU DE LA SORTIE GLISSE
 
 
Nous voici tous au rendez vous pour le 14eme RALLYE GLISSE , apres un petit cafe direction  Banon ou nous prenons le petit dejeuner au CAFE DES VOYAGEURS Puis depart vers La FAURIE pour notre repas de midi , nous aurons parcouru déjà 142 km. L’entree a peine servie , la neige commence a tomber, a la fin du repas tout est recouvert d’un manteau blanc, y compris nos voitures que l’on doit déneiger avant de prendre la route. Depart vers l’hotel ou nous devons passer la nuit, nous démarrons sous une tempete de neige et la route bien enneigée , la voiture du President a un pneu degonfle, donc arret pour mettre une bombe anti crevaison sous une pluie de neige!!
 
On repart, courageusement, les conditions sont tres difficiles car la neige continue a tomber de plus en plus. Le pire sera le Col de GRIMONE (1318m) avec 20 cm de neige et la trace a faire pour la voiture ouvreuse, là, dés la première épingle  La MATRA patine impossible de repartir les 3 voitures suivantes ( 2002 tii, Sumbeam 1600 ti et mercedes de Richard, Claude et Marc) bloquées à « l’arrêt » abandonnent la montée et partent pour un détour de + de 30 km par le Col de CABRE, Lucien avec le 4X4 n’a rien pu faire et a du mettre les chaînes pour repartir!!, devant pas possible de s’arrêter !!! ca glisse dans tous les sens « Un vrai régal pour certains !! » nous continuons a 5, Michel devant fait la trace, Rolland avec la Dauphine suit et le pousse le cas échéant…, Henri avec la mini, Gèrard avec la Fiat, Giselle et Daniel en 205 GTI, suivent et nous passons tous le col en croisant le Chasse-Neige ( bon présage  avant d’attaquer la descente !!! Nous voilà maintenant  après les goulets des gorges de GAT à Chatillon en Diois . Après quelques dizaines de Km dans une Gadoue de neige fondue! Nous sommes à DIE au pied du Col de ROSSET (1254m)le 2éme gros morceau de la journée !! Sur les 10 premiers Kms nous retrouvons les mêmes conditions de glisse dans une neige fondante.. Puis sur la fin on retrouve enfin du Grip …Après le passage du Tunnel au Col, la couche de neige doit atteindre 30 à 40 cm, mais de la bonne neige, compactée par le chasse neige. Michel décide de raccourcir le Final( la Dauphine a des problèmes d’éclairage, la nuit risquant de nous surprendre , nous prenons par le Col de St ALEXIS(1222m) enfin à 17h15 nous aurons parcouru 229 km (- 20km de la boucle vers La Chapelle en Vercors) Nous voici arrives au TETRAS LYRE  a la Chapelle en Vercors, trempés, gelés !Lucien arrivera 15mn plus tard ensuite vers 18h00 Giselle et Daniel (Que nous n’avons pas pu contacter à temps et qui EUX ont fait la Grande boucle vers La Chapelle en Vercors, avec une belle glissade dans le Col de PRONCEL (1100m) et environ vers 19h45/20h le restant de l’équipe qui malgré les grosses difficultés rencontrées ont rejoint l‘arrivée. Tous le monde se retrouve, après un petit apero bien mérité, autour d’une grande table, pour déguster le menu de spécialités Régionale que le chef  du TETRAS LYRE et son épouse nous ont concocté .
 
Depart 9H00 du TETRAS LYRE (plutôt 9h30, car la pompiste est en retard pour ouvrir la petite station de Vassieux et nos voitures, pour une bonne moitié sur la réserve !!) et rebelote, la neige se remet a tomber, mi-pluie mi-neige et nous continuons notre periple (on peut le dire) mais la tout le monde suit son petit bonhomme de chemin sans difficulté et apprécie beaucoup mieux les paysages (surtout les pilotes)…

 

 
 
Nous voici arrive a Bourdeau pour notre arret repas, ou nous attendent Christian et Sylvette pour partager celui ci et finir le circuit avec nous, il fait beau, fini la neige  A regret  pour certains qui se sont regales des conditions dans lesquelles nous avons roule! Nous avons parcouru 472 km en tout (et pas faciles)
 
Le moment de nous dire au revoir est arrive, ce RALLYE GLISSE en a été vraiment un!

 

 

 

MOV00063

MOV00063

A.G. du 03/12/2017

 

 

COMPTE RENDU - ASSEMBLEE GENERALE 2017

Et 27éme ANNEE d’Activité du CLUB

L’assemblée Générale de l’association et son Repas de fin d’année se sont déroulés le Dimanche 03

Décembre 2017.Au « Château de ROQUEFAVOUR » Ventabren 13

Etaient Présentes 86 pers pour l’AG + 3 procurations reçues.

Et 85 pour le Repas

Le QUORUM est atteint, l’Assemblée Générale peut STATUER

Vote pour autoriser le VOTE à la main levée

Contre = 0 – Pour = 86

Tous les votes qui suivront se feront à la main levée.

Nous enregistrons 1 nouvelle adhésion : Mr & Mme DESSARTS René & Chantal de Pélissanne.

Le Président SOUHAITE LA BIENVENUE au nom du Bureau Directeur

A l'ensemble des participants à cette A.G. de notre 27éme année d’activité.

Il rappelle, avec un profond regret qu’en 2017 nous avons eu malheureusement à déplorer 2

décès, DELAS Didier, à 93 ans il faisait parti des membres fondateur du club, et notre amie

RABANY Huguette l’épouse de J. Claude, dont la gentillesse et le sourire nous manquerons

beaucoup .

Merci A Léone PICOUT (notre présidente d’Honneur), à Martine & Guy SANTELLI nos Sponsors

et amis & à tous les Membres de l’Association présents à cette A.G.

REMERCIEMENTS DU PRESIDENT: Aux Municipalités de LANCON PROVENCE pour (Salle

Polyvalente pour l’Epiphanie + Arrêtés pour 3 Départs du Val de Sibourg + Café des Voisins) – A

La Famille RAVAUTE- La CAVE de l’Opidun des Cauvins à Rognes (Départ du 20° Rallye 1000

vers le Bas Bugey Lac du Bourget)

Merci à celles et ceux du club qui nous ont aidés lors des sorties et Expositions, pour suppléer

à l’indisponibilité de Sylvette (et Christian) suite à sa fracture de la cheville, entre autres Mariejo,

qui m’a et vous a piloté dans tous les Rallyes, mais aussi Gérard & Josette Ugolini, Yann

De carné, Lucien Noel dans l’Organisation , les Reconnaissances de nos Rallye et les Expos.

Merci à toutes et tous au nom du Bureau, pour vos Participations à nos sorties 2017

Merci notre Webmaster Pour tes comptes rendus et Photos sur les sorties Club (ou plutôt tes

reportages documentés, plein d’Humour & satiriques à souhait… que l’ont ne lira plus au retour des

sorties… Mais qui sait ?? Peut-être seront nous agréablement surpris par un successeur

éventuel !!!

PRESENTATION BILAN d’ACTIVITES 2017

1°) BILAN Général 2017

En 2017- 64 Familles adhérentes =115 pers. adultes +/-220 Véhicules Auto/Moto .

15 Manifestations du 4 Décembre 2016 (A.G) au 22 Octobre 2017(Sortie Fin de Saison).

1 Repas de Fin d'Année à l’A.G du Club.

Le Gateau des Rois pour l’Epiphanie (Salle Polyvalente de Sibourg)

8 rallyes (4 sur 1jrs- 1 sur 2jrs- 1 sur 4jrs- 1 sur 5jrs- 1 sur 6jrs) Balades, Visites &

Gastronomie.

5 Expositions

1 participation Samedi/Dimanche 8 & 9/04 ROAD AND ROCK auto Moto à la Barben,

1 Expo le 22/04- journée avec 2 Défilés en Ville à Salon pour le Printemps de l’Auto/Moto)

1 Expo le 13/05- Journée pour La Journée de l’Europe & des Jumelages à LANCON )

1 Participation du Club le 14/05 à la Journée Inter-Club à EYGUIERES

1 Participation du Club le 01/10 CAFE des Voisins (mini Forum des Asso du Val de SIBOURG)

(2 Expo Concours Elégance à Pélissanne et à St LEON annulées par les Maison de retraite) .

2°) BILAN détaillé

Ont participés à nos 15 manifestations et réunions en 2017 644 personnes avec 316 véhicules

(En moyenne 21 voitures et 43 pers par Manifestation )

RECORD 2017- 23°Mise en Jantes « Camargue » Avec 34 véhicules et 73 pers participantes.

Soit : 4048 km de parcours pour nos 21 jours de rallye (et +/-5000km, de reconnaissances des

itinéraires, effectués sur 13 journées).

Nous avons rayonnés lors de nos Rallyes sur 13 Départements :

01-04-05-12-13-24-26-30-34-38-46-73-84 + Italie & Suisse

Retombées ECONOMIQUES Générées par les activités du Club

Carburant, huiles, Pneus, entretient, Contrôles Techniques….Nos voitures ont fait au total

environ 85.000 kms lors de nos sorties ….

377 Petit déj Départ (préparés par Marie-Jo) + 1 Gâteaux & Galettes des Rois

1053 Repas (Restaurants/Traiteur) le midi.

460 Nuits en ½ Pension. HOTEL 2** et 3 *** ( France/ Italie ).

145 Plaques Rallyes distribuées (Participants, Restos, Hôtel, Mairies )

8 Road Book (4048km) crées => 202 Road Book tirès & distributes -

envir. +/- 11500 photocopies (double face) A4 –A3

18 déclarations aux préfets/es des Départements Concernés par nos concentrations( Bonne

nouvelle pour 2018 - Obligation de déclaration, seulement au-dessus 50 voitures participantes.)

LE PRESIDENT DONNE LA PAROLE

A Gérard UGOLINI le Webmaster, qui nous donne le bilan d’activité 2017, du Site Internet

du Club. « En 2017 j’ai relooké le Site, il est plus facile maintenant d’accéder aux différentes

rubriques, Les visites du site ont augmentés cette année de 15% . Le site se porte très bien, je

suis prêt à conseiller et aider mon futur successeur ».

Gérard Arrête, Si un volontaire désire prendre en charge le poste de Webmaster il pourra

postuler au moment de l’appel à candidature ??

******

A la Trésorière Sylvette SEGUIN pour Le Bilan Financier 2017

Recettes 2017:

- Adhésions 2 565,00€

- Engagements 64 195,89 €

- Intérêts Livret 2016 27,03 €

TOTAL 66 787,92 €

Dépenses 2017:

- Frais de Fonctionnement

(Petit Matériel, consommables Bureau, Toner Photocopieur, EDF bureau, Poste, tel/fax, ADSL,

Assurance. R.C. Club, Carburant déplacements divers, Événements exceptionnels club etc...)

Sous/Total Fonctionnement = 3 101,00€

- Total Fonctionnement & Organisation = 62 023,88€

- Frais bancaires + Remboursements sorties = 1583,74€

- Investissement petit Matériel

( Clé USB, 3 logiciels, Tambour + Développeur Pour Photocopieur MINOLTA …) = 259,98€

TOTAL 66 962,10

RESULTAT 2017 Débiteur = - 174,18

Réserve disponible pour 2017

(Banque + Caisses Espèces) = 14 451,36€

Répartition :

1 500€ en (Amortissements matériel, Ordinateur, Photocopieur …..)

12 951,36€ pour(Avances acomptes, Restos, Hôtels, Bateau etc...)

Un dernier mot avant de passer au Vote du QUITUS des COMPTES 2017

Au vu bilan 2017 le Bureau Directeur ne demandera pas de subventions pour 2018.

Nous faisons le maximum pour que nos sorties restent à la Portée du tous nos Adhérents !!.

Nous essayons en permanence de proposer une Participation financière Raisonnables, (Malgré le

fait d’être passer par un voyagiste pour 2 de nos grandes sorties 2017 )

**********

VOTE QUITUS des COMPTES

VOTE… Contre 0 Pour 85 Les comptes sont Approuvés

********

RENOUVELLEMENT du BUREAU DIRECTEUR

NOUS terminons la 27 éme Années d’activités du Club !!!

27ans de sorties avec nos anciennes, 27 ans de convivialité, d’amitié et parfois !!! De peines…..

et quelques petites galères qui après alimenterons nos souvenirs…

Sylvette SEGUIN -Notre trésorière tient la bourse du club (depuis 2000 ) 18 ans

Christian SEGUIN (21 ans Vice président )

Marie-Josée LATIL (a commencé en 1995 ) 23ans Secrétaire du Club..

Et Gérard UGOLINI nous a mis sur le Web depuis 5 ans !!

Ces Membres du BUREAU Directeur, ne se représentent pas pour 2018

*****

Ce REPRESENTES

Michel LATIL

LE PRESIDENT Sortant (Faute de Candidat à ce poste)

Yann DE CARNE

Le chargé des relations inter-Club et responsable des Expositions

Au poste de SECRETAIRE

Suite à l’APPEL à candidature à la dernière A.G. pour préparer la transition 2018

Mme RUMAUD Gisèle a fait acte de candidature (avant l’AG)

Au poste de TRESORIERE pour 2018,

DERNIER APPEL !!!

Qui d’autre postule à un postes qui ce libère ??

PAS de CANDIDATS !!.

Mise au VOTE DU RENOUVELLEMENT du BUREAU DIRECTEUR

A la main levée conformément aux Statuts

- Président LATIL Michel

VOTE… Contre 0 Pour 85

- Secrétaire DE CARNE Yann

VOTE… Contre 0 Pour 85

- Trésorière RUMAUD Giséle

VOTE… Contre 0 Pour 85

(Relations Inter Clubs Responsable Expositions DE CARNE Yann)

Le BUREAU DIRECTEUR est Elu à l’Unanimité pour l’année 2018

PRESENTATION puis mise au VOTE du PROGRAMME

des MANIFESTATIONS 2018

VOTE Contre 0 Pour 85

Petites infos,

Les INSCRIPTIONS pour le 14éme RALLYE 1ere GLISSE les 20 & 21 Janvier 2018

Commencent maintenant et se termineront

Le 08 Janvier si pas complet avant !!!

*****

PENSEZ à REMPLIR & à RENDRE ou à nous RENVOYER vos Fiches de Préinscriptions

GRANDES SORTIES 2017 (si ce n’est pas déjà fait )

( SEULS CEUX QUI SE SONT PRE-INSCRITS ou MIS en ATTENTE pour ces SORTIES sur

plusieurs Jours, recevront les Programmes et Bulletins d’Inscription le moment venu.)

Pour le Bureau Directeur

Le président

        Les photos de Régis   ===>   https://drive.google.com/drive/folders/1jEetPRBjK55N1VX_6kBpitzGPhGpqq9T?usp=sharing

RALLYE FIN DE SAISON 2017 - REPAS GIBIER

 


Résultat de recherche d'images pour "images lievre"                                                                Résultat de recherche d'images pour "images lievre"

 

Sortie fin de saison, c’est donc la dernière de l’année. Le temps passe vite, j’ai l’impression d’avoir préparé une auto pour la 1ère glisse la semaine dernière, pourtant c’était il y a presque un an, … au mois de janvier.

Il fait beau ce dimanche matin. Malgré un « petit » mistral qui s’est levé cette nuit, la température est encore clémente pour une deuxième quinzaine d’octobre. Comme toujours, le parking est bien rempli pour cette dernière ballade de l’année. (Il y a encore quelques rares voitures modernes, mais il faut s’y faire, il semble que ça devienne la règle !). C’est probablement le second nom de ce rallye qui attire autant de monde : REPAS GIBIER.

Malgré la sècheresse, la nature, bien qu’elle souffre énormément, respecte le rythme des saisons. L’automne n’a pas encore déployé la totalité de sa palette de couleurs, mais les paysages sont tout de même somptueux en affichant des verts pâles, des jaunes, des rouges, des roux, des bruns, ... Il faudrait retourner dans une semaine ou deux pour admirer toutes les nuances des couleurs de cette superbe saison.

Entre le Val de Sibourg et Sault il y a plein de petites routes que nous avons arpentées plusieurs fois pour la plupart, mais c‘est toujours un plaisir renouvelé de les emprunter de nouveau. La saison, l’ensoleillement, le moment, le sens de circulation, font que nous avons l’impression d’y passer pour la première fois.

Pas de problème avec nos autos, si ce n’est l’Opel Kadet GSI cabriolet de notre ami Richard qui fait quelques caprices. Le moteur coupe sans raison apparente puis redémarre après quelques plus ou moins longues secondes de sollicitation du démarreur pour couper de nouveau quelques dizaines de kilomètres plus loin.

Arrivés à Sault le vent est assez violent. Du parking, nous pouvons admirer le Mont Ventoux dans toute sa majesté.

Je ne vous parlerai pas du repas que nous avons dégusté. Il fallait être présent pour apprécier, entre autres, la terrine de sanglier, le civet de lièvre, le plateau de fromages, la tarte tatin …

Le chemin du retour est aussi agréable que l’aller.

La saison 2017 est terminée. Le 3 décembre nous aurons notre assemblée générale annuelle qui devrait élire une équipe renouvelée et rajeunie pour nous proposer la saison 2018.

 



        https://drive.google.com/drive/folders/0B7hlmb-UPwpjcXB5bjFWSkdRaEk?usp=sharing

 

 

14ème ALTITUDE 25 000 du 12 au 17/09/2017


lacs italiens : carte      
           

ALTITUDE 25 000, 14ème édition !

Il y a deux ans, lorsque nous avons fait une partie des lacs italiens, la sortie s’appelait RALLYE 1 000. Sur le chemin du retour nous nous sommes arrêtés à  l’auberge « ANTICA OSTERIA Dell’ABATE », chez PINO, comme … il y a deux ans.  Comme la fois précédente, Michel a remis une plaque de rallye au patron. Celui-ci avait conservé précieusement et exposé cette marque de notre passage en 2015. Il ne comprenait pas pourquoi le rallye ne portait pas le même nom. Michel a du lui expliquer, avec l’aide de Marie-Claire qui faisait la traduction, que nous faisions, chaque année, un rallye montagnard où le cumul des altitudes franchies était proche des 25 000 mètres, et un rallye où la distance parcourue était proche des 1 000 kilomètres. D’où les appellations différentes suivant le critère le plus proche.

Nous avons rendez vous mardi matin pour la remise du carnet de route, de la plaque souvenir et des cartes pour des étapes de liaison qui nous conduiront au vrai départ du rallye, sur les rives du lac Majeur. Néanmoins le club propose un circuit touristique et a réservé hôtel et restaurants pour faciliter le voyage des participants.

Ceux qui ont suivi le parcours conseillé pour se rendre en Italie ont, autant que possible, emprunté les petites routes tranquilles et sympathiques des alpes du sud jusqu’à EYGLIERS, pour déjeuner, puis la N94 jusqu’à BRIANCON, puis la Vallée de la Clarée, franchi le col de l’Echelle, enjambé la frontière, et nous voilà dans le Piémont italien. D’un côté où de l’autre des pointillés de la carte, les paysages sont semblables. Un petit arrêt à SESTRIERE, ville olympique, pour arriver enfin à SOUCHERES-BASSES. Une bonne douche nous fera du bien.

Mercredi la route va encore être longue puisque, fidèles à nos habitudes, nous choisissons les petites routes paisibles, ce qui facilite la découverte du pays dans son quotidien. Il y a deux ans nous avions déjà déjeuné à « La Torretta » à BIANZE. Quand on connait un bon établissement, il ne faut pas hésiter à y retourner. L’après midi, nous suivons scrupuleusement le road-book. A une intersection, les deux ou trois voitures que nous voyons devant nous se trompent de route. Nous nous en rendons compte au bout de quelques centaines de mètres et faisons demi-tour pour reprendre le bon chemin. Nous rejoignons rapidement un petit groupe qui a pris la bonne direction. Au fil des rond points, des feux, … , nous ne sommes plus que deux équipages. Nous roulons à une allure soutenue pour tenter de rattraper la tête du groupe. Un arrêt détente de dix minutes est prévu, nous entrons sur le parking, personne. Conclusion : nous avons plus de dix minutes de retard sur Michel qui ouvre la route. Le carnet de route nous annonce un arrêt possible pour un regroupement. Toujours personne. Notre retard est vraiment beaucoup plus important que nous ne pensions. Pas de réseau sur le téléphone, donc pas de nouvelles des autres. Marc et Anne-Marie nous suivent. Nous devons rejoindre un lieu d’où le point de vue sur les lacs est réputé magnifique. Nous ne verrons pas les lacs. Nous nous trompons de route, nous n’avons pas fait les petits kilomètres qui nous séparaient du sommet de la montagne. Tant pis pour le panorama et les photos. Nous arrivons à l’hôtel, nous sommes les premiers. Nous avons roulé tout l’après midi en essayant de rattraper ceux qui, en fait, ont toujours été derrière nous !

La journée de jeudi est calme, en kilométrage en auto. Un parking nous est réservé à STRESA, proche de l’embarcadère pour les iles Borromées. Deux bateaux nous attendent  et nous transportent, dans un premier temps sur Isola Bella où nous visitons le palais et le jardin baroques. De nouveau le bateau pour accoster sur l’ile des pécheurs que nous visitons et où nous déjeunons. Après le repas c’est sur Isola Madre que nous débarquons. Il commence à pleuvoir, en fait il ne pleut pas, il bruine. Un couac, ou un bug, dans l’organisation de notre tour opérateur fait que la réservation pour la visite du musée n’a pas été faite. Nous sommes bloqués sur le débarcadère dans la fraicheur et l’humidité de l’air et le seul bistrot du site est fermé. Heureusement, les bateaux sont disponibles pour nous ramener sur « le continent ». Heureuse compensation, la ville de STRESA est bien pourvue en commerces, bars et glaciers pour nous permettre de bien terminer cette journée de détente, surtout que le soleil refait son apparition.

Vendredi, la côte est du lac Majeur est au programme avec une incursion en Suisse. Je ne vais pas vous relater cette journée, elle commence mal pour nous, dès le départ nous manquons le premier croisement, ce n’est pas grave, juste quelques petits kilomètres. Je décide de revenir sur le parking de l’hôtel pour remettre le compteur à zéro est repartir sur de bonnes bases. Nous reprenons la route, bien entendu en queue du groupe. Nous en voyons bien quelques uns déjà en perdition, mais il suffit de se recaler sur de bons repères et de reprendre le bon chemin. Au bout d’une bonne heure de route, je me rends compte que j’ai oublié ma sacoche à l’hôtel. Donc, pas de papiers d’identité, de la voiture, pas d’argent, pas de carte bleue, et déjà que nous sommes en Italie nous devons passer en Suisse. La décision la plus sage est de retourner à l’hôtel récupérer cette satanée sacoche. Bien entendu, tout ce temps perdu ne nous permet pas de rejoindre le groupe. Nous prévenons Michel, nous ne passerons pas la journée avec le groupe. Nous nous contenterons de visiter une partie de la côte ouest du lac Majeur en « solitaires ».

Samedi il faut déjà songer à rentrer. Une longue route reste à faire. Je pense que si nous devions retourner dans cette belle région des grands lacs italiens il serait judicieux de prendre l’autoroute pour faire l’aller et le retour en une journée et profiter davantage de notre séjour. Surtout que les voitures anciennes se font rares pour ce genre de sorties et que nos yougtimers et quelques voitures modernes supporteraient facilement l’autoroute. Le surcout du péage ne serait pas exorbitant eu égard au plaisir du séjour. Nous traversons la plaine du Po avec ses champs de maïs, ses rizières, puis se sont de vastes étendues de vergers de pommiers, poiriers, actinidia (kiwi) et noisetiers avant d’arriver enfin au pied des majestueux sommets des Alpes. Notre hôtel est situé à environ 1000 mètres d’altitude. Un dîner au « Torinetto » reste un grand moment. Même si on est déjà venu, on se laisse piéger par le nombre incroyable de plats qui sont servis pour un repas. Un grand moment !

Dimanche matin, au réveil, il fait un temps splendide. Les craintes de neige sont oubliées. Nous allons pouvoir franchir ce magnifique et majestueux col Agnel. Nous connaissons bien la route de retour, mais c’est toujours un plaisir renouvelé de franchir ces montagnes. Nous allons déjeuner à l’auberge « Roche Cline » à TURRIERS. Ceux qui connaissent sont ravis, ils vont pouvoir faire le plein de produit régionaux de qualité, en particulier ce pain cuit sur place, une tuerie ! Ceux qui ne sont encore jamais venus découvrent avec grand plaisir ce restaurant « magique ». Le reste de la balade, jusqu’au point de dislocation, est une formalité. Voilà, le 14ème ALTITUDE 25000 est terminé. Y en aura-t-il un quinzième ? La prochaine AG nous le dira.

 

                                   

https://drive.google.com/drive/folders/0B7hlmb-UPwpjamNwRVJyak9uQ2M?usp=sharing

LES PHOTOS DE YANN: >>> https://drive.google.com/folderview?id=0B8wECAvtRv26dFJYVWUwdm1vYVU

 

 

 

 

 

 

20ème RALLYE 1000 - 21 au 25/06/17

               Résultat d’images pour lac du bourget       

 

Le 20ème RALLYE 1OOO est terminé. Comment le résumer en quelques mots ? C’est simple, il a fait chaud, il a fait très très chaud. Nos autos anciennes, pour la plupart, ne sont pas climatisées, nous avons souffert. Certes, nous ne sommes pas vieux, pour nous ce n’est pas encore le 4ème âge, tout juste le 3ème naissant pour les plus anciens, mais tout de même, c’était dur.

Le départ a lieu à l’OPPIDUM DES CAUVINS à Rognes. Pour Maurice et Raymonde c’est idéal, puisque c’est chez eux. Non, nous ne faisons pas de la publicité pour ce domaine viticole réputé, c’est simplement en ce lieu idyllique que le départ de cette sortie de cinq jours est donné. Nous n’avons même pas dégusté, juste un café accompagné de viennoiseries, mais nous reviendrons.

Saluons le retour de blessure de Sylvette, notre trésorière, qui, certes, doit s’appuyer sur une canne, mais est de retour parmi nous après de longs mois.

Seulement 16 autos se retrouvent pour l’envol de cette longue ballade. Neuf équipages, pour des raisons diverses, ont déclaré forfait. Le Président nous remet les plaques souvenir de la manifestation ainsi que le road-book. Le circuit est libre, néanmoins, va comprendre, nous formons deux groupes dirigés par des « chefs de groupe ». Faudra m’expliquer ce fonctionnement des circuits libres!

Avec Josette nous nous retrouvons « chefs » du 2ème groupe et c’est là que les ennuis vont commencer.

Dès l’entrée de Cadenet, route barrée pour cause de travaux. C’est nouveau, une semaine plus tôt, pendant la reconnaissance, le passage était libre. Il va falloir improviser. Plus facile à dire qu’à faire avec cette horde de furieux qui te tètent le pare choc. En plus, le compteur que tu viens de t’acheter, précis à 10 mètres près ne te sert plus à rien puisque tu n’es plus sur l’itinéraire du livre de route du parcours libre!

Tout rentre dans l’ordre, enfin presque, car arrivés à Lourmarin une grande partie du groupe se trouve devant nous, alors que, logiquement, ils devraient être derrière. Ils ont vu une Porsche identique à celle de Christian et ils l’on bêtement suivie. Ils auraient pu se retrouver au Portugal ou en Roumanie. Tu vas me dire que le parcours est libre, alors, ils vont bien où ils veulent !

Je me rends compte que je commence mal mon récit de cette sortie. En effet, si je te raconte kilomètre par kilomètre, on n’est pas couchés, surtout moi. Alors on va opter pour le style télégraphique :

Bien arrivés au restaurant par petites routes pittoresques. Stop. Repas succulent. Stop. Départ pour l’étape de l’après midi. Stop. Parcours très agréable malgré la canicule. Stop. Clim dans la chambre largement appréciée. Stop. Bises à tous. Stop.

A l’époque des SMS, des réseaux soit disant sociaux, qui se souvient des télégrammes ? Essaye de raconter ce moyen de communication à tes petits enfants, s’ils ne te croyaient pas encore sénile, là, tu es cuit !

Je vous entends ronchonner, toi qui as participé à ce rallye et qui râle parce que j’écris n’importe quoi, et toi qui n’est pas venu et qui voudrait bien savoir comment cette belle ballade s’est déroulée. Ceux qui sont venus ont leurs propres souvenirs et n’ont pas besoin de lire les stupidités que j’écris, quant à ceux qui n’y étaient pas, ils n’avaient qu’à venir. Moi, je n’ai pas pris de notes, alors je vous raconte cette virée avec les souvenirs que j’en ai et en feuilletant le livre de route.

Nous voilà à la journée de jeudi. Lorsque nous sommes de simples promeneurs, au milieu du groupe, nous profitons des paysages, nous apprécions ces petites routes inconnues des touristes lambda que Michel nous fait découvrir … Mais là, nous devons mener le groupe et nous ne profitons de rien. Au diable ces chemins de campagne cachés derrière des haies, sans panneau de signalisation, et le road- book qui te dit : « ATTENTION, NE PAS MANQUER ! ». Enfin, nous arrivons au lac d’Aiguebellette où un bon repas nous attend au bord de l’eau.

L’après midi, après avoir suivi des chemins sublimes pour ceux qui suivent, tortueux et vicieux pour  celui qui est devant, nous arrivons, eu sueur, à la distillerie KARIO. Visite puis dégustation et pour beaucoup le plein de produits plus ou moins alcoolisés. L’hôtel n’est qu’à quelques kilomètres, une douche réparatrice sera la bienvenue. Cet hôtel est propre, confortable, accueillant, mais « monacal ». Il n’y a pas la clim, et avec la canicule que nous subissons ça se remarque. Si tu veux connaitre la météo pour demain, tu vas acheter le journal, il n’y a pas de télé dans les chambres !

Vendredi, ballade en bateau sur le lac du Bourget, le canal de Savières, passage d’une écluse pour aller sur le Rhône et retour. Il faut le vivre, ça ne se raconte pas. A midi, repas libre, enfin si on veut, certains d’entre nous avaient prévu d’aller déjeuner dans des restaurants de notre choix, mais on nous a fait comprendre qu’on avait la liberté de choisir son menu, mais à la cantine LAMC. Une chance, le « repas libre » était bon !

Après le repas, direction le Grand Pigeonnier, pardon, le Grand Colombier, haut lieu du Tour de France cycliste. Gaston est derrière moi, tout d’un coup je ne le vois plus, je me gare pour l’attendre, c’est Lucien qui arrive à toute vitesse. La DS 21 a rendu l’âme dans un gros nuage de fumée. En fait c’est le roulement de l’alternateur qui s’est grippé et la courroie a pété. C’est le début de la galère pour Gaston. Il décide de se débrouiller seul, nous poursuivons notre route. La pente est raide, les 250 CV que j’ai sous le pied rechignent à grimper et l’aiguille de température flirte avec la zone rouge. Dire qu’il y en a qui font ça en vélo ?

Michel a prévu un arrêt dans une maison de pays où sont proposés « des produits de la ferme ». C’est sympa, tout fait envi, mais compte tenu de la température extérieure ce n’est pas très raisonnable d’acheter quoi que ce soit. Sur le parking surchauffé des voitures font du « vapor-lock » et il faut les pousser pour démarrer. Pendant que chacun retourne prendre une douche rafraichissante, Michel va au supermarché faire des courses pour l’après diner, car comme la veille, une chaude soirée bien arrosée s’annonce pour fêter la finale du tournoi de baby foot dans la « cave » de l’hôtel. Pendant ce temps, après moult péripéties, Gaston, nous a enfin rejoints. Pour le moment il ne sait pas encore ce qu’il va faire pour son auto.

Henri est mal, il a perdu la clé de sa chambre d’hôtel, dans cet ancien monastère il n’y a plus personne à la réception. Vas t’il dormir dehors ? En tous cas, il a en réserve tout un assortiment de courroies de toute sorte et de toutes dimensions. De plus, il a un « booster » pour redonner du tonus aux batteries fatiguées. Tout cela redonne espoir à Gaston. Demain matin, Il va partir de bonne heure, accompagné par Yann, pour essayer de monter une des nombreuses courroies d’Henri pour actionner sa pompe à eau.

Samedi matin, nous reprenons le chemin inverse, pas par les mêmes routes, mais il faut songer à se rapprocher de la maison. Inutile de vous raconter tous les changements de points de vue, de paysages, de végétation. Depuis que vous suivez nos ballades vous connaissez tout ça ! Nous rejoignons le Fort de Saint Eynard qui surplombe Grenoble. Ce fort, et quelques autres stratégiquement placés défendaient la cité Iséroise avant que l’aviation ne vienne compromettre l’efficacité et l’utilité de ces installations militaires. Le point de vue, du haut de ces falaises, est magnifique et impressionnant. Cet ouvrage de défense, tombé dans l’oubli car devenu obsolète, chutait dans l’oubli et le délabrement. Une association de passionnés a entrepris, depuis plusieurs décennies, de le restaurer et de lui redonner son âme. Surprise lorsque nous arrivons pour déjeuner, l’AC Cobra de Yann et la DS 21 de Gaston sont sur le parking. Ce dernier affiche un sourire ravi, il a pu se dépanner et reprendre la route.

Après la visite guidée du fort nous reprenons la route par des circuits aussi extraordinaires que sait en dénicher Michel. Pour nous qui menons le groupe, aussi tordus que sait en dénicher Michel. Nous nous perdons et nous reperdons. Josette est au bord de la crise de nerfs. Nous sommes bloqués. Je passe la main à Lucien qui nous conduira jusqu’à l’hôtel.

Dimanche, il nous reste encore près de 200 km avant de rentrer. Personnellement je n’aime pas ce retour à « la civilisation ». Des cassis, des ronds-points qui se multiplient, la circulation qui se densifie à vue d’œil, les radars qui poussent le long des routes, qu’on était bien sur ces petits chemins plus étroits que ta voiture, certes difficiles à trouver, mais où tu ne vois personne si ce n’est quelques animaux qui pâturent ça et là.

Le 20ème RALLYE 1OOO est terminé. Comment le résumer en quelques mots ? C’est simple, il a fait chaud, il a fait très très chaud.

 

 

            https://drive.google.com/drive/folders/0B7hlmb-UPwpjNVBUNW9LR3ZUaFU?usp=sharing

 

 

 

5ème RALLYE DECOUVERTE 2017

 

 

Je n’ai pas oublié. Non, je n’ai pas oublié de faire le compte rendu du 5ème Rallye découverte. Je n’ai pas eu le temps de m’en occuper, tout simplement. Je vais m’efforcer d’assurer le service de « webmaster » jusqu’à la fin de l’année, mais, ensuite, il faudra envisager de me remplacer. Tiens, une femme serait la bienvenue pour tenir ce rôle. Elle relaterait nos sorties, qu’elle qu’en soit la durée, d’une autre manière qu’à travers nos bagnoles, car, il faut bien l’admettre, quoi que nous fassions, où que nous allions, tout tourne autour de nos chères bagnoles.

Le rallye, dont le club a confié l’organisation au voyagiste GROUPTOUR, commence officiellement jeudi à 18 h 30 lorsque nous nous présentons à l’hôtel. Néanmoins, un parcours « touristique » est proposé aux participants jusqu’à CAPDENAC et il est conseillé de déjeuner à LA CAVALERIE où plusieurs restaurants pourront sustenter une petite quarantaine de convives. Il ne fait pas très chaud et parfois quelques gouttes viennent s’écraser sur les pare brise.  Peu avant d’arriver à l’hôtel une violente averse se déclenche pendant 10 à 15 minutes, et la visibilité devient quasiment nulle. Nous prenons possession de nos chambres pour trois nuits ce qui nous évitera la corvée de bagages quotidienne.

Le vendredi, le Périgord noir et la vallée de la Dordogne nous attendent. Les paysages sont magnifiques pour aller jusqu’à SARLAT, but de notre première visite. Le franc beau temps se fait désirer, mais, pour le moment nous échappons à la pluie. La petite centaine de kilomètres qui nous conduit à la « capitale des princes marchands du moyen âge » est un régal. Paysages charmants, belles routes très roulantes, un plaisir. Arrivés en ville, un parking nous est réservé par l’organisation. Je suis chargé de mener un groupe, ma copilote me demande si je sais où je vais, pas de problème, nous avons fait la reconnaissance quelques jours avant. Et bien, problème ! Je manque l’entrée du parking, il faut se taper le tour de ville en sens unique pour revenir se garer. Bien entendu, le leader se plante, et tout le monde le suit … à quoi peut bien servir le road book ? Le guide nous attend pour la visite de la vieille ville. Tout est splendidement restauré, c’est un régal de découvrir ce joyau périgourdin. Nous sommes dans le Périgord, le tour opérateur aurait pu nous proposer un déjeuner un peu plus typique de la région plutôt que ce banal repas.

L’après midi une croisière en gabare nous est proposée. Les gabares sont des bateaux de transport fluvial traditionnels du sud ouest qui étaient utilisés avant que le train ne les remplace au 19ème siècle. A l’époque des chemins de hallage longeaient les cours d’eau afin de tracter ces grosses barques lourdement chargées. Maintenant, ils ne servent plus qu’à transporter les touristes pour des ballades fluviales. Une averse nous surprend avant l’embarquement et nous poursuivra pendant une partie de la navigation. Une bâche nous protège de la pluie et nous profitons confortablement de notre voyage.

Samedi départ à 8 h 30 en direction de ROCAMADOUR. Il faut découvrir ce site remarquable chargé d’Histoire et d’histoires. Notre guide nous attend au sommet de la falaise, sur le parking du château. Elle nous présente les faits marquants et historiques de ce site exceptionnel afin que nous comprenions les différentes étapes de la visite. Le chemin de croix sinueux et abrupt nous conduit sur le parvis des nombreuses chapelles et basiliques qui constituent le cœur de cet endroit. C’est dommage que la visite, très intéressante et bien commentée, ait duré aussi longtemps. Nous n’avons pas eu le temps de descendre au fond de la vallée pour visiter le village et profiter de la vue d’ensemble de cette falaise gorgée d’histoire. Ce sera l’occasion de revenir. Retour aux voitures pour parcourir les quelques kilomètres qui nous séparent du restaurant.

Après le déjeuner nous empruntons de jolies routes touristiques pour nous rendre dans de vieux villages magnifiquement conservés et restaurés. Ces visites sont un peu décevantes dans ce sens que tout est fermé. A part déambuler dans les ruelles, il n’y a rien à visiter. Ces villages sont morts, comme figés dans le temps. Même pas une taverne pour se désaltérer. En tout cas, nous nous ne l’avons pas trouvée. Une bien belle journée tout de même.

Déjà dimanche matin. C’est la fin officielle de ce rallye. Toutefois, il va falloir rentrer et nous ne sommes pas à côté. Dès le départ de l’hôtel Michel ne prend pas la bonne route et tout le monde le suit. Encore un petit kilomètre pour profiter de ces petites vacances jusqu’au dernier moment. Le retour est libre, comme l’aller, mais nous disposons d’un road book nous permettant de suivre un parcours, sinon le plus rapide, tout au moins un des plus agréable.

Pour voir les photos, clic:

https://drive.google.com/drive/folders/0B7hlmb-UPwpjRFZVZjYxUTFTZm8?usp=sharing

27ème DEGOMMAGE DE PRINTEMPS

 

Journee nationale ffve 2017 1

Il était une fois un club de voitures anciennes qui organisait une sortie, c’était il y a longtemps, le 30 avril précisément, à l’occasion de la journée nationale des véhicules d’époque décrétée par la FFVE.

Madame, Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir excuser le retard pris par mon petit Gérard pour vous mettre en ligne le compte rendu et les photos du 27ème Dégommage de printemps. Il y a eu le 1èr mai, la reconnaissance du Rallye Découverte, le long weekend du 8 mai, … etc …

Merci de votre compréhension.

La maman de Gérard.

J’étais doué, quand j’allais à l’école, pour me faire de vrais faux mots d’excuse.

Tout d'abord, souhaitons la bienvenue au club à quelques nouveaux. Nous aurons l'occasion de vous les présenter au fur et à mesure de nos sorties. En attendant, essayez de découvrir leurs autos en regardant les photos.

Christian et Sylvette sont toujours indisponibles, donc Michel m’a demandé de guider le premier groupe. Le départ se fait à LAMBESC. En avril ne te découvres pas d’un fil dit le proverbe, en ce dimanche matin, dernier jour du mois, le dicton se vérifie.

Dès le kilomètre 4 le road book mentionne ; « ne pas manquer !!!! à gauche D66d => ». Bien sûr, nous l’avons manqué. Ce n’est pas grave, nous retrouverons notre route quelques kilomètre après ROGNES. Ce qui est remarquable, normalement il y a treize voitures derrière nous, et bien, tout le monde suit. Tous suivent attentivement le carnet de route, aussi attentivement que leur leader !

Comme toujours nous roulons sur de petites routes agréables. Bien entendu, quand on doit mener un groupe, on est forcément plus attentifs au parcours qu’à l’environnement. Ceci ne nous empêche pas de nous réjouir de cheminer, pendant quelques secondes, avec une harde de sangliers qui trottinent dans le champ bordant la route.

A Saint Michel l’Observatoire, au carrefour, Josette me dit « à droite », et je tourne à droite. « Le moulin est magnifique, il est superbement restauré ». Et pan ! Deuxième erreur. Je n’ai pas vu ce moulin pendant la reconnaissance. Bien entendu tout le monde suit. Il faut trouver un endroit pour faire demi-tour en toute sécurité. Le prochain carrefour fera l’affaire. Seulement cinq voitures me suivent pour reprendre le bon parcours. Les autres rejoignent directement le restaurant. Merci la confiance, c’est vrai que la confiance ça se mérite.

La montée est agréable, la route est large et il n’y a pas beaucoup de circulation. Ceux qui ont des chevaux sous le capot peuvent les laisser se déchainer. Arrivée au somment la SIMCA P60 de Robert souffre de petit problème de fuite de joint de pompe à eau, mais ça ne va pas inquiéter outre mesure notre champion de la mécanique. La Dauphine de Roland manifeste une fois de plus son aversion pour la montagne. A presque 1600 mètres d’altitude, sur le flanc de la Montagne de Lure, le vent souffle généreusement, c’est vivifiant. Les buches crépitent dans la cheminée et le stock de bois est rassurant. La salle du restaurant est accueillante, l’apéritif contribue au « réchauffement de l’atmosphère », le repas est succulent.

Jamais deux sans trois dit le proverbe, dans un carrefour, Josette me dit « à gauche, c’est une épingle ».  Tout le monde suit. Tant pis, ce n’est pas la bonne route, mais « tous les chemins mènent à Rome », … on continue. Il faut tout de même trouver un emplacement pour s’arrêter quelques minutes, la pause pipi de mi parcours. Banco ! De la place pour les autos et un environnement agréable. Il était temps, la Cobra de Yann fume comme une locomotive. Malgré une réparation avec des pièces d’origine, cette panne est récurrente. Maurice, qui avait déjà dépanné cette auto lors d’une précédente sortie, ouvre sa caisse à outils, véritable caverne d’Ali Baba, et permet à Yann de réparer. Il est temps de repartir et de prendre le chemin le plus court pour regagner l’arrivée. Les autres vont nous attendre.

Logiquement, suite à notre changement de parcours, le deuxième groupe nous attend sur le parking. C’est la fin du rallye. Mais ce n’est pas la fin des aventures. Roger, qui devait participer avec sa Traction, n’a pas pu la sortir du garage ce matin, bloquée par la voiture de sa fille. Qu’à cela ne tienne, il vient avec sa Pontiac qui n’est pas mal non plus. Mais la belle américaine est une auto presque moderne, asservie par la technologie. Roger se gare, coupe le moteur, descend de l’auto et ferme la porte. La clé est restée sur le contact. La bête se met en sécurité ! Il n’y a pas de voyou dans ce club, donc, après de nombreuses tentatives, impossible d’ouvrir l’auto. La voiture est sur un parking de super marché à Meyrargues, le double des clés est à Rognac, au domicile de Roger ! Gaston et Jean Claude vont mener cet automobiliste devenu piéton forcé chercher le double des clés et le ramener pour récupérer la capricieuse.

Josette a passé une mauvaise journée suite à ses erreurs de « co-pilotage ». Elle est vexée. Bien que les quatre jours du prochain Rallye Découverte nous réservent bien des pièges, je ne crois pas qu’elle reproduira ces égarements.

Y compris ceux qui ont connu quelques petits soucis, l’ensemble des participants ont encore vécu une super journée.

Les photos : https://drive.google.com/drive/folders/0B7hlmb-UPwpjSXJDZnJ5VkJDdjg?usp=sharing

Les photos de Régis : https://drive.google.com/drive/folders/0B7hlmb-UPwpjd0ZtSVJfbnlQb2c?usp=sharing

Les photos de Yann : https://drive.google.com/folderview?id=0B8wECAvtRv26SWFRM1JPb19UWFU

           

 

 

EXPO DU 22 AVRIL A SALON DE Pce

Lorsque notre Président Michel LATIL m'a demandé d'organiser la présence de notre Club LA.M.C. à la manifestation du Printemps de l'Auto-Moto le samedi 22 avril 2017 Place Morgan à Salon de Provence, je me suis demandé si je réussirai à faire aussi bien que lui   ?   !

 

Alors je me suis attelé à la tâche … avec les encouragements de tous les membres du Bureau Directeur

Seulement, à 3 semaines de la date fatidique, seulement 3 voitures répondent présentes ( y compris celle de Michel et la mienne ) aucune autre candidature de membres de notre Association pour y participer   … mince   ...    Résultats   : appeler un à un les membres pour savoir sur qui je pourrai compter  ??

 

Un grand MERCI aux 1ers à répondre OUI ... Robert, Henri, Marc, Guy, Gisèle   !

Puis un autre grand MERCI aux suivants … Roger, Jean-Claude, Yves   !

 

Et petit à petit, à J – 8, une 1ère liste est remplie   : 15 voitures anciennes dont 4 d'avant 1940 et 11 de 1950 à 1980

La veille de l'exposition, on en était à 19 participants …

Le matin de l'exposition à 9H00, par grand soleil et temps froid, finalement 6 voitures de plus que prévu, donc au total 25 autos …

A 10h00 nous sommes amenés avec l'organisateur à refuser du monde   ! … 6 ne pourront pas exposer leur véhicule par manque de place ..   !

 

La journée est organisée autour de l'exposition des autos et motos ( merci à l'Association des Commercants de la Ville et à leur dynamique Président Philippe TREBOSC ) avec 2 parades en centre-ville ( le matin à 11H00 et l'après-midi à 15H30 ) et un déjeuner libre sur place pour les participants du Club

A noter la présence du nouveau Club de motos anciennes et vintage de Marseille, le «    Club Jante Y Heaume «    , venu avec une vingtaine de motos … et un très joli barnum qui m'a rendu jaloux car notre Club n'en possède pas   !!! … clin d'oeil à Michel …   on en achète un quand   ? … !

 

Ce sont les motos anciennes qui ont ouvert les 2 parades en centre-ville, jouant même parfois le rôle des voltigeurs en bloquant la circulation à certains carrefours, en fluidifiant le trafic, et en nous évitant ainsi de faire chauffer les moteurs de nos anciennes … un grand merci à eux   !

 

Pour ceux que cela intéresse, ce Club de motos anciennes est plus connu sous le nom de «    Distinguished Gentleman's Ride «    ( D.G.R. ), et organise chaque année dans 110 villes du monde entier une grande parade ( parfois plus de 1.000 motos   !!! ), pour aider à la lutte contre le Cancer de la Prostate. Vous verrez alors un Gentleman en costume sur une moto ( parfois avec une pipe et des moustaches   ! ) … regardez les vidéos sur You Tube ou sur Facebook    car c'est beau   !

 

Je note avec Michel la présence de plusieurs candidats désirant adhérer à notre Association   : Lucien avec une Alpine Berlinette Renault et une Lotus Europe Twin-Cam, Joël avec un Proto Renault Dauphine de 1961, Jérôme avec une magnifique Alfa-Roméo Giulietta Cabriolet de 1956, Louis avec sa Fiat 500 de 1971, le propriétaire d'une Porsche 964 Carrera, et le propriétaire d'une Golf GTI Série 2  !

D'ailleurs 3 d'entre eux seront présents quelques jours plus tard lors de notre beau Rallye vers la Montagne de Lure (04), le 30 avril ( et date de la nouvelle Fête Annuelle de la Voiture Ancienne ! )

 

Encore un grand merci à tous les participants, plus particulièrement à Hubert venu de Saint-Martin de Crau avec son Peugeot Torpédo 190  de 1929, à Maurice venu de Cavaillon avec une Citroën Rosalie de 1933 ... récalcitrante au démarrage   !   , à Gaston qui nous a gratifié d'une belle animation sur le thème du Tour de France cycliste sur le plateau de sa Renault KZ – 4 de 1930 et son ami cycliste venu avec un  vélo des années 1920 et roues en bois   !!! ( la Ville de Salon de Provence qui est pourtant chargée de l'accueil d'une étape du Tour de France en juillet 2017 n'a pas réussi à fournir à Gaston une Banderole aux couleurs de la Ville … dommage   ! )

 

Merci aussi aux spectateurs qui nous ont assailli de mille questions sur nos anciennes toute la journée   !

 

J'ai immortalisé l'évènement avec 130 photos, rien que ça   ! A l'année prochaîne   !

 

Yann de Carné -- Membre du Bureau Directeur du Club L.A.M.C. -- Chargé des Relations Inter Clubs

                      Les photos de Yann  ---->>>  https://drive.google.com/folderview?id=0B8wECAvtRv26eGJkN3pSQS1KcWM

                      Photos prises par un professionnel Yannick Libourel  --->>>   https://drive.google.com/folderview?id=0B8wECAvtRv26MThpVjdCSXA3TW8

                       Photos de "PROFESSIONNEL SWYD MOTORS" --->>>  https://drive.google.com/folderview?id=0B8wECAvtRv26NXN1MDNONGl0em8

 

MISE EN JANTES 2017

 

                     pneus003

  

Dernier weekend d’octobre, changement d’heure, pendant la nuit du samedi au dimanche on retarde les pendules d’une heure. J’adore ça, on va dormir une heure de plus.

Dernier weekend de mars, changement d’heure, pendant la nuit du samedi au dimanche on avance les pendules d’une heure. On va dormir une heure de moins et ça je crains.

Et juste ce fameux weekend de mars nous avons une sortie du club. Rendez vous à 8 h 30 au Val de Sibourg pour le départ. Non seulement nous avons rendez vous à l’heure où habituellement je commence à ouvrir les yeux, mais en plus, pour mon horloge biologique interne j’aurais encore une heure de sommeil de moins. Je vais être frais dans la journée.

Bien que nous n’habitions pas très loin, nous ne sommes pas les premiers à arriver sur le parking. Un soleil radieux est en train de chasser la fraicheur de la nuit. Après 48 heures de pluie intense, des traces d’humidité subsistent mais le dieu RA des Egyptiens antiques va rapidement sécher tout ça.

Sylvette n’étant toujours pas rétablie de sa blessure à la jambe, Josette et moi allons prendre la tête du premier groupe. La ballade s’annonce plaisante pour les trente deux équipages inscrits. Direction la Camargue, mais comme toujours pour nos sorties, en prenant des petites routes sympathiques à travers la campagne et en longeant les différents étangs des environs d’Istres nous allons apprécier toutes les nuances de vert que nous offre le printemps naissant.

Passé Fos sur Mer, nous longeons la zone industrielle et portuaire sur notre gauche pendant que sur notre droite nous devinons les prémices  des paysages camarguais. Vous l’avez compris, nous allons entrer en Camargue par le bac de Barcarin. Nous ne sommes pas les seuls à emprunter le bac. Malgré sa grande capacité il ne pourra pas nous faire traverser le Rhône en une seule fois. Nous attendrons sur l’autre rive que la deuxième rotation du bateau nous permette de reformer le groupe.

Que la Camargue est belle. Au premier abord, ces paysages semblent monotones. Pourtant, en y regardant de plus près, quelle diversité de flore et de faune, quelle richesse de paysages offre le delta de ce puissant fleuve. L’Etang de Vaccarès étale ses 6500 hectares au cœur de cette splendide réserve naturelle nationale.

Une perturbation météo était annoncée par l’ouest et nous allons vers l’ouest. Par moment de sinistres et menaçants nuages noir passent au dessus de nos têtes. Quelques gouttes de pluie viennent s’écraser sur les pare brises. Mais le soleil aura tout de même le dernier mot.

Le restaurant est accueillant, le menu, excellent, est naturellement camarguais.

Pour le retour encore des petites routes de campagne jusqu’au parking du restaurant « La Cabane Bambou » où nous allons nous séparer à la fin de cette belle journée.

Je savais qu’avec ce changement d’heure je ne serais pas frais. Pour preuve, Marc et Anne Marie m’ont demandé de les prendre en photo avec leur super téléphone sophistiqué afin d’immortaliser leurs prodigieux sweatshirt devant leur belle MG B. Et bien, j’étais tellement liquéfié que je n’ai pas réussi à déclencher l’objectif !

A bientôt pour une nouvelle virée.

 

 

×